Version d’ethOS v1.3.3 / 9 octobre 2018

6ème édition du tutoriel

Le tutoriel pour “ethOS : Installation v1.3.3 de A à Z” est de nouveau mis à jour.
Edit : le 11 octobre 2018, pour là 6ème fois.

Il est très important que ce genre de tutoriel rester à jour ! De plus, dans cette nouvelle édition, le tutoriel est optimisé & aéré pour une lecture plus simple, directe mais complète.

Mon choix pour la clé USB 3.0 d’ethOS :

  • C’est un SDD en moins à acheter (50 à 70€)
  • Du coup, de ne brancher aucun câble SATA à l’alimentation modulaire
  • Et beaucoup de manipulations d’installation en moins à faire. Juste brancher la clé USB ethOS au RIG et de modifier le fichier local.conf

 

Dans les grande lignes :

  • Pour cette clé USB, il faudra juste rajouter 10$ pour les frais de port. Avec le coupon “blackhounds”. Coupon qui vous fera une réduction de 5$ ! Nous ne gagnons rien dans l’histoire, juste vous, une réduction.
  • Puis de brancher la clé USB quand le RIG est éteint, le lancer et de suivre ce tutoriel.

J’ai une version télécharger, mais pas sur USB ou SSD

Nous vous avons fait un tutoriel si vous avez seulement acheté une version téléchargeable. Nous vous expliquons comment faire via ce tutoriel, pour installer votre ethOS sur une clé USB 3.0 minimum ou SSD :

ethOS sur clé USB 3.0 tutoriel

Pourquoi choisir ethOS :

ethOS par rapport à Windows 10, c’est un RIG opérationnel en moins de 30mins, update & co faites ! Sans rien y connaitre en linux, si vous suivez notre tutoriel.

ethOS

 

Commençons dans le vif du sujet.

Quand on lance la première fois son RIG sur leur clé USB.

Pensez à bien modifier les options de lancement dans votre bios !

Pour que votre clé USB soit “booté” dessus, si vous n’avez pas d’SSD de branché, avec les nouvelles cartes mère, il lancera directement sur la clé USB.

Ensuite, ethOS va automatiquement choisir les bon pilotes, pour votre RIG entière. Cela peut aller de 45 secondes à 3 mins, avant de voir le logo d’ethOS à l’écran.

Si ce délais est dépassé, rebootez une fois le RIG jusqu’au logo. Cela reste très rare à faire.

Et, si comme moi vous avez 5 ou plus de 5 GPUs, il va falloir aller dans votre bios et d’activer le “4G Decode. Sinon votre RIG ne se lancera pas, et vous aurez qu’un écran noir.



 

Pour les cartes mère MSI :

Pour les RX Series GPUs :

  • Advanced Mode (F7) -> Settings -> Advanced Settings -> PCI-E Subsystem Settings -> set 4G DECODE sur ENABLE.
  • set PEG1 sur “GEN 2”
  • set PEG2 sur “GEN 2”
  • set PCI Latency sur “96 Cycles”

Pour les HD et R9 Series GPUs :

  • Advanced Mode (F7) -> Settings -> Advanced Settings -> PCI-E Subsystem Settings -> set 4G DECODE sur DISABLE.
  • set PEG1 sur “GEN 1”
  • set PEG2 sur “GEN 1”
  • set PCI Latency sur “96 Cycles”

 

Pour les cartes mère ASUS :

  • Advanced mode (F7) -> “Boot” section -> set “4G Decode” sur ENABLE.
  • Under “Boot” -> set FAST BOOT sur DISABLE.
  • Under “Advanced” -> Onboard Devices Configuration -> set HD AUDIO CONTROLLER sur DISABLE.
  • Under “Advanced” -> PCH Configuration -> set PCI-E Link Speed sur GEN2.

 

Pour les cartes mère ASROCK :

  • Advanced -> Chipset settings -> change TOLUD sur 3.5GB
  • Set all PCI-E settings sur AUTO

Poursuivons l’installation :

Une fois sur ethOS, l’installation continue son cours. Vous pouvez vérifier dans le coin supérieur droit que le système termine tout cela.

Dès que tout est terminé, le rig va automatiquement miner !

C’est pour ça, que la première chose à faire, est de changer le wallet par défaut d’ethOS. Sinon vous allez miner pour eux, leur wallet par défaut : “0x0bdC4F12fB57d3acA9C3cF72B7AA2789A20d27f2”. De le modifier par le votre.

Avoir un clavier en AZERTY :

Avant toute chose, et de vous faire perdre du temps sur google pour trouver les bonne touches, comme vous pouvez le tester, par défaut vous avez un clavier “Anglais” en QWERTY, nous allons taper une commande pour avoir votre clavier ethOS en Français, AZERTY :

setxkbmap fr

Tapez sur un clavier en QWERTY : “setxkb,qp fr” pour donner à l’écran “setxkbmap fr” 😉

Ou juste “setx” puis la touche TAB, il va écrire tout seul le reste “setxkbmap”, juste à rajouter un espace et “fr”.

 

 

Modifier le fichier local.conf pour votre wallet.

Pour cela nous allons modifier le fichier qui se trouve ici :

  • /home/ethos/local.conf

Vous pouvez tapez : nano /home/ethos/local.conf

MAIS ! Quand vous allez rebooter, même si vous avez enregistré, il ne va pas le prendre en compte.

Il vous faut créer un fichier config à distance, c’est grandement recommandé de faire comme ça et c’est ce que je vais vous expliquer plus bas.

Je vous explique aussi comment faire les modifications à la racine sur votre machine, juste après ce tutoriel de configuration à distance.

Faites une copie de cette configuration :

maxgputemp 70
globalminer claymore
globaldriver amdgpu
flags --cl-local-work 256 --cl-global-work 8192 --farm-recheck 200
globalfan 50
cor NomDeVotreMachineethOS 1150 1150 1150 1150 1150
mem NomDeVotreMachineethOS 1985 2070 2070 2070 1995
autoreboot 3

# Config Comining NO-DUAL
stratumproxy miner

proxywallet AAPJ6d2WJKymH3Rcq9T61eT.TutoRIG1
proxypool1 s-eu.comining.io:9999
proxypool2 s-ru.comining.io:9999
poolpass1 x
poolpass2 x
claymore=flags -color 1 -esm 3 -allpools 1 

– La coller ici : https://configmaker.com/

ConfigMaker, c’est un site proposé par ethOS, pour mettre votre configuration ethOS en ligne gratuitement.

Si vous ne voulez pas avoir votre fichier config à distance, ce qu’on ne vous recommande pas ! Modifiez le fichier local.conf à même la racine, avec la commande nano /home/ethos/local.conf et tapez dans le terminal :

force-local

Tapez uniquement force-local si vous ne voulez pas du fichier local.conf à distance.

Puis “r” dans le terminal pour le rebooter.

Pendant qu’il reboot, nous allons créer/activer un compte sur Comining.

Création d’un compte Comining

Pour pouvoir miner, il faut vous connecter à un pool.

Ici nous allons nous connecter à Comining, la création du compte ce fait en 1 seul clic, et sans vérification, avec votre compte Google.

Une fois connecté sur votre compte, il va falloir récupérer votre ID, qui ce trouve en haut du site dans “settings”,  qui va ressembler à ça : AAPJ6d2WJKymH3Rcq9T61eT gardez-le de coté pour la suite.

Le fichier local.conf

Vous allez pouvoir faire un copier/coller de ce qui suit et de modifier les paramètres petit à petit pour votre RIG :

maxgputemp 70
globalminer claymore
globaldriver amdgpu
flags --cl-local-work 256 --cl-global-work 8192 --farm-recheck 200
globalfan 50
cor NomDeVotreMachineethOS 1150 1150 1150 1150 1150
mem NomDeVotreMachineethOS 1985 2070 2070 2070 1995
autoreboot 3

# Config Comining NO-DUAL
stratumproxy miner

proxywallet AAPJ6d2WJKymH3Rcq9T61eT.TutoRIG1
proxypool1 s-eu.comining.io:9999
proxypool2 s-ru.comining.io:9999
poolpass1 x
poolpass2 x
claymore=flags -color 1 -esm 3 -allpools 1 

Explications du local.conf

Très important de bien suivre ce qui suit :

maxgputemp : Si vos GPU ne sont pas modded, changez en 75 voir 80 grand max, cela correspond à la température de vos GPUs maximum, avant que votre RIG ce coupe tout seul.

globalminer : Y mettre le nom du “miner” que vous utilisez, pour un RIG AMD, vous voulez principalement miner de l’Algorithm: Ethash, donc : Claymore

globaldriver : J’ai des rx580 donc “amdgpu” (Depuis la version d’ethOS 1.3.1, c’est une ligne que l’on peut enlever de notre local.conf)

globalfan : C’est la vitesse en pourcentage de vos ventilateurs sur vos GPUs, sur des RX580 moddés “50” en hiver c’est très bien, et l’augmenter à “65” en été. Si votre RIG est dans une cave ou autre et que le bruit ne dérange pas, plus le chiffre est haut mieux ça sera ! Max : 100.

stratumproxy : Le laissez sur : miner, pour d’autres pools “classique” le changer sur : enable

proxywallet : Le modifier par votre ID Comining, suivi d’un “.” et du nom de votre worker que vous voulez donner à votre RIG, exemple : AAPJ6d2WJKymH3Rcq9T61eT.TutoRIG1 Que des chiffres, les lettres et “_” max 16 caractères.

proxypool1 : Y mettre le  proxypool de Comining, pour :

proxypool2 : Pour y mettre un deuxième proxypool “obligatoire”, vous pouvez mettre une 3ème proxypool3, 4ème etc… Si le premier ne fonctionne pas il va switch sur un autre proxypool, comme ça votre RIG mine toujours sans attendre sur le pool revient.

flags –cl-local-work 256 –cl-global-work 8192 –farm-recheck 200 : Le laissez comme ça si vous avez des RX

autoreboot : Ici sur “3” pour faire des tests c’est bien, comme ça il va rebooter tout seul en cas de problème et s’arrêter après le 3ème reboots. Une fois votre RIG stable, le mettre soit sur “enable” pour l’activer, des fois il a besoin de rebooter ou “false” pour le désactiver.

Le cor & mem

Dans les grande lignes, sans rentrer dans les détails, je vais vous expliquer la partie, la plus importante de votre RIG ! Informez-vous sur internet, toutes les infos que vous pouvez avoir sur ce sujet prenez-le !

Les valeurs que vous allez modifier sur vos GPUs dans “cor” et “mem” vont déterminer la puissance de calcul. Faites très attention en le faisant ! Vous avez un risque de rendre vos GPUs obsolètes.

cor : C’est pour la puissance du “Core Clock (MHz)” suivi du nom de votre ethOS, il se trouve en haut à gauche de 6 lettres/chiffres de votre écran, le premier 1150 est pour le GPU0, le 2ème au GPU1 etc… Bien ce renseigner sur internet, mais pour des RX570/580 les mettre à 1150 ou 1180 est une bonne base normalement sans risque. Après, seul vos testes vous diront s’ils sont bon, chaque RIG/GPUs sont tous différent.

mem : C’est pour la “Memory Clock (MHz)”, toujours indiquer le nom de votre ethOS, suivi de votre configuration souhaité pour chaque GPU’s, si  la valeur est trop haute c’est 90% la cause des plantages de vos GPU’s. Faire des tests en commençant par 2000 et de monter petit à petit de 5 en 5 jusqu’à max 2100 si votre RIG ne plante pas sous 6h mini à 24h de test ! Sinon de baisser de 5 en 5…

Toujours faire ce genre de tests GPU par GPU, sinon vous ne serez pas vraiment lequel plante et de le brancher sur le GPU0 avec un riser, jamais brancher un GPU en direct comme sur un PC. Le riser peut être aussi la cause des plantages !

Dès que le GPU0 est bon et stable, branchez un 2ème GPU, après 24h de tests, un 3ème etc… De cette façon, vous allez avoir un RIG ultra stable en une petite semaine de test.

Si vous branchez tous d’un coup, et que vous faites des modifications dans tout les sens, vous risquez d’abîmer vos GPU et surtout perdre plus d’une semaine de mining.

GPU non moddé

Vous pouvez rajouter, en attendent de flasher vos bios :

“globalpowertune 4” et “vlt NomDeVotreRIG 930 930 930 930 930” à votre local.conf une fois vos tests fait. Et regarder si votre RIG est stable, cela va vous permettre de consommer moins d’électricité, pensez à les enlever une fois les flash bios effectué.

Faites des testes

Avec votre wattmetter, pour des rx580 le vlt à 950 ou minimum jusqu’à 890, pour des rx570 entre 870 et 900. Et de mettre le globalpowertune à 4 ou 5 pour des rx580 et à 3 ou 4 pour des rx570.



Enregistrer votre config !

Maintenant que vous avez tout modifié, il ne vous reste plus qu’à cliquer sur le bouton en haut à gauche sur “Save Changes” sur le site configmaker

De copier l’url présentée dans “Public Link” et la coller dans la commande suivante, dans votre terminal d’ethOS, c’est une seule et même ligne :

echo -n "https://configmaker.com/my/VotreNomDuFichier.txt" > /home/ethos/remote.conf

Après ça, vous allez pouvoir rebooter votre RIG et tout sera sauvegardé.

Par la suite, si vous avez des modifications à faire, il faudra modifier là où vous êtes maintenant, de bien garder cette page en favoris, le RIG prendra les changements qui on était fait ici.

C’est pour cela qu’il faut garder dans vos favoris ou dans un blocnote l’url, par exemple : https://configmaker.com/?hash=1a2b3c4d5678f9 cette URL ne pourra pas être retrouvé si vous la perdez.

Si je perds cette URL, je fais quoi, comment !?

Pas de panique, vous allez juste devoir recréer une nouvelle page sur configmaker & d’indiquer à votre RIG dans le terminal la nouvelle URL “Public Link” avec la commande :

echo -n "https://configmaker.com/my/VotreNomDuFichier.txt" > /home/ethos/remote.conf

Pour ceux qui veulent leur local.conf directement sur leur RIG :

Tout va se faire avec votre souris et clavier sur le bureau d’ethOS.

Depuis la version 1.3.0, une nouvelle commande à vu le jour : force-local qui va s’occuper de tout, vous allez juste devoir modifier le local.conf avec nano /home/ethos/local.conf

Sinon à la main comme avant :

  1. Déplacer votre souris en bas à gauche de l’écran et cliquer sur le bouton le plus à gauche (comme sous Windows).
  2. Puis cliquer sur : “Edit remote.conf”.
  3. Rajouter un “#” au début de la ligne “# http://ethosdistro.com/pool.txt” comme ça il ne prendra pas en compte la configuration à distance, enregistrer et fermer.
  4. Ou par le terminal : echo -n "#" > /home/ethos/remote.conf 
  5. Cliquez de nouveau en bas à gauche dans le menu d’ethOS, puis sur “Edit local.conf”.
  6. Faites les modifications comme ci-dessus, enregistrer et rebooter avec “r” puis entrée (dans le terminal).
  7. ASTUCE : Pour copier/coller votre wallet depuis ethOS, tapez dans le terminal “browser”, une nouvelle fenêtre va s’ouvrir, le navigateur “chrome”, allez sur votre pool/wallet récupérer votre adresse wallet tout simplement.

 



 

Configuration pour Nicehash avec Claymore :

Il faut vous créer un compte sur Nicehash, puis de copier/coller ce qui suit en modifiant le stratum en fonction de la crypto que vous voulez miner et bien sur d’y modifier votre wallet BTC, ou plutôt le wallet Nicehash, vous allez avoir moins de frais et un payout seulement de 0,001BTC !

Les transfères de wallet à wallet BTC de Nicehash vers Coinbase sont de “0” BTC/$ ! Mais uniquement sur Coinbase, vous indiquez votre adresse mail de compte Coinbase et quelques secondes après, vos BTC sont déjà arrivées.

maxgputemp 70
globalminer claymore
globaldriver amdgpu
stratumproxy enabled
flags --cl-local-work 256 --cl-global-work 8192 --farm-recheck 200
globalfan 50
cor NomDeVotreMachineethOS 1150 1150 1150 1150 1150
mem NomDeVotreMachineethOS 1985 2070 2070 2070 2000
autoreboot false

proxywallet VOTRE-WALLET-BTC-NICEHASH
proxypool1 stratum+tcp://daggerhashimoto.eu.nicehash.com:3353
poolpass1 x
claymore=flags -colors 1 -esm 3 -allpools 1 -estale 0

Pour du dual mining sous Nicehash

Vous avez juste à rajouter ces lignes de commandes, en dessous de celle du dessus, ici dans l’exemple c’est du XVG (Algorithm: blake2s), modifiez dualminer-pool en fonction de la deuxième crypto choisi.

dualminer enabled
dualminer-coin blake2s
dualminer-pool stratum+tcp://blake2s.eu.nicehash.com:3361
dualminer-wallet VOTRE-WALLET-BTC-NICEHASH

Important ! Changer les mots de passe par défaut !

Très vite, nous allons aussi modifier le mot de passe de l’utilisateur “ethos”, puis celui de “root” avec les commandes :

– Pour modifier le mot de passe (password) de l’utilisateur “ethos”, dans le terminal taper :

passwd ethos

– Vous allez voir : “Changing password for ethos.” il faudra en premier taper le mot de passe par défaut qui est : “live” suivit de 2 fois le nouveau mot de passe de votre choix.

Maintenant on va changer le mot de pass root avec :

sudo passwd

– Là, tapez directement 2 fois le nouveau mot de passe pour “root”.
– Une fois fait, rebootez votre RIG en tapant “r”.
Si quelque chose ne va pas, et que vous ne trouvez pas la source du problème après avoir fait des modifications, vous pouvez très bien tapez : reset-config


– PS. Vous pouvez aussi modifier le mot de pass d’un “user” (exemple : ethos) avec :

sudo passwd ethos

Cela sera à faire si vous ne vous rappelez pas du mot de pass ethos, à faire uniquement en root.

 

Penser à faire les mises à jour.

ethOS doit-être mis à jour en tapant une commande, très important :

– Dans le terminal tapez :

sudo ethos-update && sleep 5 && r

– Ne rien faire sur votre RIG et le laisser rebooter, si quelque-chose ne fonctionne pas bien ou moins bien qu’avant, il faut immédiatement tapez dans le terminal :

sudo ethos-update reupdate && sleep 5 && r

Explication de la commande :

sudo ethos-update && sleep 5 && r

Dans cette même ligne de commande, il y a 3 taches qui seront faites, que le RIG fera une à une

sudo ethos-update : est pour faire la mise à jour de votre ethOS

&& : veulent dire que c’est une nouvelle commande à taper

sleep 5 : c’est une demande de “pause”, un temps d’arrêt, et

"r" nous l’allons déjà vu plus haut, pour rebooter.

Ceci évite d’attendre à coté de votre RIG et/ou serveur, quand vous faites des mises à jour et de taper une à une les commandes.

 

Pour finir, Mises à jour des miners… Très important aussi !

Pour garder à jour vos miners Claymore/sgminer/ccminer etc… :

Pour mettre à jour juste Claymore, dans le terminal tapez ceci :

sudo update-miner Claymore

ou tous les miners :

sudo update-miners && sudo service ethos-miner-monitor restart

Après le reboot tester immédiatement si tout fonctionne bien sans crash, si ce n’est pas le cas tapez ceci :

ethos-update reupdate

Vous pouvez vérifier les versions de vos miners actuelles avec :

cat /var/run/ethos/miner.versions

L’importance de faire les mises à jour !

C’est très important de faire les mises à jour, sans elles vous auraient ,comme j’ai eu une fois au début, un taux de Mh/s très bas, dans mon cas 16 à 18Mh/s par GPU…

Puisque ethOS est optimisé sur l’ensemble des dernières versions de pilotes & miners pour avoir les meilleur MH/s, MAIS, si vous faites une mise à jour d’ethOS, il ne fera pas les mises à jour des miners en même temps ! Vous allez devoir tapez vous même la commande pour les mises à jour des miners.



 

Bonus sécurité :

Si vous ne pensez pas administrer/configurer votre RIG à distance en SSH, mais seulement de chez vous sur l’écran, je vous recommande de faire ces petites protections supplémentaire.

Dans le terminal tapez :

sudo nano /etc/ssh/sshd_config

Puis de modifier les lignes :  PermitRootLogin yes le : “yes” en  : “no”
Et aussi : StrictModes no le : “no” en : “yes”

Avant :

# Authentication:
LoginGraceTime 120
PermitRootLogin yes
StrictModes no

Après :

# Authentication:
LoginGraceTime 120
PermitRootLogin no
StrictModes yes

Puis de faire un “CTRL+X”, touche “Y “ et “Entrée” pour sauvegarder

Pour que cela soit prit en compte, il faut relancer/reboot le service “SSH”, pour cela pas besoin de rebooter votre RIG, juste taper cette commande dans le terminal :

/etc/init.d/ssh restart

De cette façon, toutes les personnes qui voudront se connecter directement en root, auront un accès refusées à votre RIG.

Cela ne bloque pas totalement l’accès en root en SSH. Mais la personne qui veut se connecter à votre RIG, va devoir le faire dans un premier temps avec l’utilisateur “ethos” et son mot de passe, puis de switch sur root et mot de passe.

Fini !

Après avoir tout fait, vous voilà avec un RIG 100% opérationnel, il ne vous reste plus qu’à modifier les bios de vos GPUs et/ou de régler vos “cor” et “mem” de votre local.conf.

Pour faire simple, les RX580 en 4Go ou 8Go, mettre en “cor” : 1180 et en “mem” : 2050 voir 2100 sans que cela n’abîme vos GPUs.

Si vous le faites, faites-le GPU par GPU, en laissant les autres débranchés, pour avoir des tests très précis ! Puis de brancher vos GPUs un par un, petit à petit. Et si vous avez des “bugs” baissez la “mem” de 5 en 5, jusqu’à avoir un RIG ultra stable.

Faites des tests minimum de 6h à 24h pour chaque GPU, cela prend du temps, mais sur ethOS vous n’aurez que ça à faire !

Contrairement à Windows, qui vous fait perdre du temps sur des mises à jours “critique” toutes les x semaines, puis de désinstaller avec DDU et de tout réinstaller etc… Avec ethOS plus aucuns de ces problèmes ! Les mises à jour elles sont uniquement de vous.

Le temps que vous passerez dessus, sera uniquement pour peaufiner sa stabilité & au meilleur rendement possible.

Des problèmes avec votre RIG ?

Si vous avez un ou des GPUs AMD, que vous avez bien suivis ce tutoriel et que vous rencontrez quand-même des problèmes de connectivité au réseau ou que vous ne parvenez pas à démarrer votre RIG avec plusieurs GPU, suivez ce mini guide supplémentaire :

  1. Assurez-vous qu’aucun GPU n’est branché en direct sur le slot 16x. Les risers doivent être utilisés pour tous les GPU.
  2. Pour faire des testes, débranchez tous les GPU à l’exception de gpu0 (ignorez tous les slots 1x, gpu0 est toujours le slot PCI-E 16x, c’est le plus proche du CPU de votre carte mère).
  3. Si votre carte mère est équipée de prises d’alimentation intégrées Molex ou PCI-E, veillez à brancher les câbles approprié.
  4. Si votre carte mère possède deux ports Ethernet, désactivez-en un dans le BIOS.

Une fois tout ceci fait, suivez le guide qui suit pour la “configuration initiale”.

Au démarrage, accédez au bios de votre carte mère et définissez les options suivantes (définissez autant d’options que possible) :

  • set IOMMU sur ENABLE.
  • set VIRTUALIZATION (C1E) sur DISABLE.
  • set POWER CONTROL (SVM) sur DISABLE.
  • set CPU UNLOCK sur ENABLE (cela peut empêcher la lecture de la température du processeur).
  • set COOL AND QUIET sur DISABLE.
  • set ONBOARD AUDIO/SOUND (AZALIA) sur DISABLE.
  • set IEEE1394 sur DISABLE.
  • set APU ONBOARD GRAPHICS sur DISABLE.
  • set CPU FREQUENCY SCALING sur DISABLE.
  • set CPU PERFORMANCE MODE sur ENABLE.
  • set FAST BOOT sur DISABLE.

Message : “Too many autoreboots : …”

Vous avez ce message, parce que votre ethOS à reboot plus de 3 fois, que vous avez activé dans votre local.conf : “autoreboot 3“.

Du coup, vous voyez votre RIG bien allumé, sur le bureau d’ethOS mais il ne mine pas ? C’est normal, il faut lui dire que vous avez vu ce message, en tapant dans le terminal :

clear-thermals

Puis pour relancer votre RIG, avec la commande :

minestart

Ou de rebooter avec “r“, mais un minestart fera l’affaire.

Par contre, si votre RIG à reboot tout seul, et 3 fois en plus, c’est qu’il y a un problème de réglage en “mem” ou “cor“, si le problème persiste vérifier vos risers.

Essayez de changer de pool, des fois, le RIG reboot à cause de la pool !

Si après tout ça, tout est OK, même après avoir testé d’autres pool, pas le choix, il va falloir tester et de miner qu’avec 1 GPU à la fois branché sur le PCI-ex 16x (GPU0) et de voir lequel vous fait planter.

Depuis la version 1.3.2 :

Quelques commandes utiles à garder de coté :

show miner : Voir Claymore en action, pour en partir “CTRL+C”
sudo ethos-update && sleep 5 && r : Mettre à jour votre ethOS
setxkbmap fr : Avoir un clavier AZERTY (Français)
nano /home/ethos/local.conf : Fonctionne seulement si vous n’avez pas votre config à distance
sudo update-miner Claymore : Mettre à jour la dernière version de Claymor
sudo update-miner Claymore 11.0 : Forcer la version que vous voulez installer, ici en exemple Claymore version : 11.0
sudo update-miners && sudo service ethos-miner-monitor restart : Mises à jour de tous les miners
browser : Permet de lancer le navigateur Chromium (Chrome pour linux)
sudo ethos-smi : Pour voir les stats de vos GPU
sudo ethos-smi -g 0 : Pour voir les stats du GPU0, modifiez le chiffre par le n° du GPU
putconf && minestop : Pour prendre en compte les nouveaux changement de wallet ou de pool, sans rebooter votre RIG
minestart : Pour relancer le mining après un minestop

J’ai fais mes premiers pas sur ethOS, grâce au tutoriel officiel d’ethOS (en Anglais) ici : http://ethosdistro.com/kb/

Wallets sécurisé ?

Pour faire simple, prendre celui qui est donné sur le site officiel de chaque crypto, le “core” un programme à installer et à synchroniser, est le plus sécurisé pour vos crypto !

Mais, si vous êtes comme moi à miner beaucoup de crypto différentes, le mieux est d’être chez plusieurs exchangers, comme Binance, YoBit ou HitBTC etc… Il y en a beaucoup, mais une grande préférence pour Binance, puisqu’ils ont une équipe qui travail uniquement sur les attaques & failles de sécurité, avec un gros budget.

De créer un compte chez eux et de générer de nouveaux wallets en fonction des crypto que vous allez miner.

Chez Coinbase directement si vous minez que de l’ETH, qui vous permet d’échanger vos BTC, ETH, LTC & BHC en FIAT (Euros, Dollar etc…) ou de les stocker bien au chaud. Très prochainement ils vont rajouter aussi l’ETC.

Ou alors Wirex, c’est une société de carte bancaire VISA avec wallet Crypto, carte bancaire virtuelle ou plastique, au choix ! Ils font aussi directement la conversion Crypto>FIAT ou FIAT>Crypto en € $ et £.